Partager cette page

SiteLock
L'Héritage des Banoko , avec mes remerciements a Mr. Pierre Van Bost
Les chemins du congo
congo 1957-1966 Témoignage
L'état indépendant du congo a la recherche de la vérité historique
Kasaï , rencontre avec le roi
Tussen vonk en omroep , draadloze communicatie in België en Congo
Leodine of the belgian Congo
Les éxilés d'Isangi
Guide Congo (Le petit futé)
Congo Ya Kalakala, avec mes remerciements a Mr Paul Daelman

C'était en 1925 Les journées coloniale du Congo

Le roi Leopold II le génial fondateur de notre colonie belge

 

LE MONUMENT DE KIBATI

Le mercredi 19 novembre 1925 , a eu lieu à Kibati, en présence des Européens de Ruchuru et de Kissenyi, des chefs de la région, d'une grande affluence d'indigènes, l ‘inauguration des cimetières de Kibati et du monument élevé à la mémoire de tous ceux, tant Européens que noirs, qui sont tombés en 1915- 1916, à la frontière du Kivu pour défendre la Colonie contre l ‘invasion allemande.

Dans le cimetière pour Européens, les tombes sont formées de blocs de ciment, à la tête desquels sont encastrées des plaques de marbre gravées. Elles ont été édifiées par les soins du lieutenant Sjören.

Cet officier a restauré et achevé le monument qui avait été construit, en 1923, par le chef d'atelier Festraet. L'une des plaques de marbre porte le nom des tous les Européens tombés à Kibati : les sous-lieutenant de l'Epine (comte d'Hulst), Terlinden ; l'agent militaire Langlois ; le capitaine Defoin ; les sous-officiers Devolder, Dupuis; les capitaines commandants Cornesse et Flood ; les sous-officiers Merken, Todt, Blondiau ; l'autre rappelant la mémoire de tous les morts pour la Belgique.

Dans le cimetière des noirs, les tombes sont marquées de pierres de lave; sur chacune d'elles, une croix de bois donne le nom du soldat ou porteur qui y repose. Les honneurs ont été rendus par une section de la Force publique.

Le Commissaire-adjoint de district Le Docte, délégué par M. le Commissaire de district, a, au nom du Gouvernement, rappelé en quelques mots, en français et en kiswahili, la signification de la cérémonie.

Au nom des autorités du territoire occupé, M. le directeur du laboratoire de Kissenyi, a salué la mémoire des héros tombés à Kibati pendant la guerre.

La cérémonie prit fin par une visite au cimetière des noirs où le Commissaire-adjoint de district et le Directeur du laboratoire déposèrent des fleurs sur les tombes des soldats noirs.