SiteLock
Livre du mois Le Petit futé Kinshasa 14,95 € Communiqué de presseGuide Kinshasa 2017 (petit futé)Neocity
Boek van de maand Zoon in Congo 15% korting + gratis verzending Zoon in Congo Lanoo Uitgeverij
   Webmasters Delcol Martine Eddy Van Zaelen De webmaster Delcol MartineEddy Van Zaelen
  Helpt U mee en stuur je ons uw boeken in ruil voor een publicatie op de site  Sponsor Site
Kasai Rencontre avec le roi des Lele Kasaï , rencontre avec le roi Prix exclusif Grâce a Congo-1960 Sans limite de temps 29.80 € frais de port inclus  -Editeur Husson
L'état indépendant du congo a la recherche de la vérité historiquecongo 1957-1966 TémoignageLes chemins du congoTussen vonk en omroep , draadloze communicatie in België en CongoLeodine of the belgian CongoLes éxilés d'IsangiGuide Congo (Le petit futé)Congo Ya Kalakala, avec mes remerciements a Mr Paul DaelmanCongo L'autre histoire, avec mes remerciements a Charles LéonardL'Héritage des Banoko , avec mes remerciements a Mr. Pierre Van BostL'année du Dragon avec mes remerciements a Mr Eddy Hoedt et Mr Peeters Baudoin

Province Orientale - Capitale Stanleyville

District Opper Congo - Region Basoko


 

La campagne antiesclavagiste dénommée « campagne arabe » c'était aussi a Basoko.

1900 Le quartie des industries indigènes BasokoDepuis plus de 50 ans, les Arabes esclavagiste, venus de Zanzibar et de la côte orientale, s'étaient introduits dans l’intérieur des terres jusqu'à Nyangwe, fondé en 1860. Ils avaient occupé le pays jusqu'au Lomami et exerçaient dans toute la partie orientale de l’État, soit sur près d'un tiers du territoire, une domination despotique, pillant, razziant, massacrant tout ce qui essayait de leur résister et emmenant en captivité de longues théorie de noirs qu'ils chargeaient, au préalable, d'ivoire volé.

Les Arabes avaient armé de fusils à piston ou d'armes modernes, de véritables bandes de partisans (les Bangwana). Postérieurement au premier passage de Stanley qui le avait trouvés à Nyangwe et à Kasongo en 1876, ils avaient fondé de nouvelles stations, vers l'aval, à Riba-Riba, Kirundu, Singitini (Stanley-Falls où Stanley les rencontre en 1883), Isangi, etc. Les Arabes se rendant compte que l’État Indépendant constituait pour leur hégémonie une grave menace étaient décidés à s opposer par la force à toute extension vers l’Est de l’occupation européenne.

En 1886, ils avaient déjà brûlé le poste des Falls. Dans un but de conciliation, Stanley avait, en 1887, nommé Tippo-Tip « Vali » (Gouverneur) aux Falls.

En 1888, la Société Antiesclavagiste Belge fut fondée après la croisade du grand Cardinal Lavigerie pour la répression de la traite des noirs. De 1890 à 1893, cette société avait envoyé, par l’Ouest, l’Est et le Sud, quatre expéditions pour venir en aide aux postes européens installés au Tanganika, dans la zone contrôlée par le Arabes. A l'Ouest, les camps retranchés de Basoko et de Lusambo avait été construits pour arrêter la poussée arabe et servir éventuellement de bases aux opérations offensives.

En 1890, le chef des Batetela, Gongo Lutete, allié de Arabes, avait été battu par Deschamps, Michaux et Legat, alors qu'il marchait sur Lusambo et, en 189l, des bandes arabe avaient été dispersées au confluent du Bomokandi et de l'Uele. Sentant proche le déclenchement des opérations, Tippo-Tip était parti pour Zanzibar laissant ses lieutenants engager la lutte, Munie Mohara tenait Nyangwe; Sefu, fils de Tippo-Tip, commandait à Kasongo et Rachid, son neveu, aux Falls; Kibonge et Saïd étaient à Kirundu, M'Sere ra à Riba-Riba (Lokandu) et Buana Nzige à Kabambare. De I'autre côté du Tanganika, leur puissant allié Rumaliza tenait Udjidji.

Ces divers chefs arabes disposaient de plus de 30.000 fusils bien pourvus de munitions; l'État Indépendant n'avait que 1.200 hommes à leur opposer. La campagne débuta, en 1892, par ure attaque de Gongo Lutete contre Lusambo, Battu par Dhanis et Michaux, il fit sa soumission et, avec Lumpungu (Kabinda) et Pania Mutombo, devint l’un des plus fidèles alliés de l'État. Furieux de cette défection, M'Serera fit massacrer, à Riba-Riba, les membres de la Mission Hodister; Sefu fit périr Lippens et De Bruyne à Kasongo et Emin Pacha fut assassiné, près de Lubutu, par Kinerma sur ordre de Saïd et Kibonge. Les troupes de l’État prirent alors l’offensive. Sefu qui marchait contre Gongo Lutete fut défait par Michaux au passage du Lomami (1892). Munie Mohara fut battu el tué par la colonne Dhanis qui, continuant son avance victorieuse, prit Nyangwe, puis Kasongo (1893).

Pendant ce temps, Chaltin s'emparait de Bena Kamba et de Riba-Riba; il culbutait Rachid qui assiégeait la station des Falls et Ie poursuivait jusqu'à Kirundu où il le battait une seconde fois. De leur côté, Ponthier et Lothaire battaient Kibonge et Saîd à Kirundu et les poursuivaient jusqu'à la Lowa où 25 chefs arabes, dont Said (fusillé), furent faits prisonniers. En 1893 encore, Dhanis et Ponthier attaquèrent Rumaliza qui venait au secours de ses coreligionnaires et lui infligèrent une lourde défaite; Ponthier et Sefu perdirent la vie au cours des combats. Kabambare tomba en 1894, sous les coups de Lothaire et Henry;  Rachid et M'Serer. Furent pris et ce dernier exécuté; Kibonge fut poursuivi  l'Etat et celles de la Société Antiesclavagiste Belge avaient fait leur jonction et le 22 septembre, le dernier bastion Arabe , le boma du chef Massala près de Pweto, tombait.

 

 

Basoko

 

rs Basoko