Partager cette page

SiteLock
L'Héritage des Banoko , avec mes remerciements a Mr. Pierre Van Bost
Les chemins du congo
congo 1957-1966 Témoignage
L'état indépendant du congo a la recherche de la vérité historique
Kasaï , rencontre avec le roi
Tussen vonk en omroep , draadloze communicatie in België en Congo
Leodine of the belgian Congo
Les éxilés d'Isangi
Guide Congo (Le petit futé)
Congo Ya Kalakala, avec mes remerciements a Mr Paul Daelman

Dans Stanleyville par Patrick NOTHOMB

La plus grande prise d'otages du 20 ième siècle

Dans Stanleyville par Patrick NOTHOMB

Réédition du livre de Patrick NOTHOMB.  “Dans Stanleyville”

Qui se souvient encore de la prise d’otages européens à Stanleyville en 1964, un des nombreux drames qui firent suite à la proclamation de l’indépendance du Congo, ancienne colonie belge ? A l’époque, la rébellion muleliste pro-Lumumba avait mis tout l’est du pays à feu et à sang. Le 5 août, elle occupa Stanleyville prenant en otage la totalité de la population étrangère à savoir environ 5.000 hommes, femmes et enfants. Les ressortissants belges et américains furent séquestrés et menacés de mort. Des exécutions publiques de nombreux Congolais eurent lieu régulièrement.

Le Gouvernement belge, en accord avec le Gouvernement congolais et les USA, décida d'organiser une opération de sauvetage humanitaire inédite car combinant les forces militaires de trois pays. Une colonne motorisée belgo-congolaise, baptisée “L'Ommegang”, allait traverser le Congo sur plusieurs centaines de kilomètres en direction de Stanleyville pour réussir la jonction avec les éléments d'une opération aéroportée.
 
Patrick Nothomb, qui était alors consul belge à Stanleyville était en première loge pour subir ces événements dont il nota tous les détails dans un journal tenu secrètement et au risque de sa vie. Ce n’est que vingt-huit ans après les faits, le secret diplomatique obligeant, que Patrick Nothomb publia ses témoignages sur cet épisode dramatique dans son livre intitulé “Dans Stanleyville”.

C'est par une écriture vive, alerte et condensée d'un journal, que Patrick Nothomb, relate toutes les péripéties de cette incroyable prise d'otages, qui dura 111 jours jusqu'au dénouement dramatique, le 24 novembre 1964. Ce jour-là, les parachutistes belges qui avaient sauté le matin sur l'aéroport de Stanleyville arrivèrent en ville au moment où les rebelles “simbas”, drogués et fanatisés, avaient commencé à massacrer des otages.

Comme dans tout journal personnel bien tenu, on vit intensément les évènements, au jour le jour, avec toutes les situations incroyables et inattendues subies par la population en face d’une autorité autoproclamée et de ses subalternes, aux réactions aussi inattendues qu'improbables allant de l'arrogance et de la violence à une forme de respect et de civilité. La tension ne décroît à aucun moment et, si ce n'était pas ici la relation d'évènements réellement vécus, on croirait lire un thriller dont les émotions décrites nous tiennent en haleine et nous incitent à poursuivre la lecture jusqu'au dénouement !

La première édition de ce livre fut rapidement épuisée. Monsieur Patrick Nothomb qui, après 42 ans de diplomatie dont vingt années comme ambassadeur et qui continue à se manifester par des activités bénévoles, a souhaité que son récit soit remémoré en rééditant son livre. Pour assurer une meilleure lecture, quelques légères corrections et des compléments d'informations ont été apportés au texte original. Un cahier de 16 pages contenant 44 photos, une carte et 5 documents, illustre les évènements. D'autres cartes explicatives quant au périmètre de cette prise d'otages et dessinant les mouvements des troupes de libération ont été ajoutées, de même qu'une table onomastique et trois index reprenant les villes et pays cités, les rues et les noms des bâtiments.

Cet ouvrage est sorti de presse vers la mi-mai 2011 et comprend 352 pages au format 16 x 24 cm dont 16 pages de photos et documents en noir et blanc et en couleurs pour donner une image du récit de cette violence qui n'apporta que désolation et amertume ! “Dans Stanleyville” est disponible chez votre libraire au prix de € 22,00.