Pour toi qui a vécu au Congo...

Extrait du «bulletin de l'AFAC» du 1er. trimestre  2009

Logo Congo-1960

Pour info, lettre de Maurice Lenain à Télé Moustique.

Bruxelles , le 19 novembre 2008.
A Monsieur J.L. Van Lint
Aux bons soins de l’hebdomadaire  Télé Moustique

Monsieur ,

J’ai pris connaissance avec effarement de votre article dans le tété Moustique du 15 de ce mois 2008.

 Il apparaît bien évidemment que vous n’avez pas vécu au Congo du temps de la Colonie sinon vous parleriez un autre langage.

Si vous y aviez vécu vous sauriez que : Les droits et coutumes des autochtones étaient respectés , que les tribunaux coutumiers étaient tout aussi reconnus par les Autorités et la Législation que les juridictions de Droit écrit .

Vous sauriez que les chefs coutumiers faisaient partie des cadres de l’Administration et que les Chefferies indigènes étaient le substrat sur lequel était édifié toute la structure administrative Que les représentants de l’Etat avaient pour obligation de participer très régulièrement aux conseils des chefferies pour connaître les avis et desiderata des Congolais et avaient pour obligation de séjourner régulièrement dans les village parmi la population pour  connaître leurs soucis , besoins et traditions . . .  Vous clouez au pilori le Roi Léopold II  or ce dernier  par son Décret du 14/5/1886 précisait que si un indigène était impliqué dans une affaire judiciaire , le tribunal devait prendre en compte les dispositions coutumières de la communauté à laquelle appartenait cet indigène .

Vous ignorez tout autant que l’un des tous premiers décrets de Léopold II ( le 1/7/1885) fut d’interdire , sous peine de sanctions sévères , l’appropriation des terres appartenant aux autochtones ( notez qu’à cette époque les Nord-Américains chassaient sans vergogne les Amérindiens de leurs domaines ).

Vous ignorez aussi ,sans doute , que par le Décret du 12/7/1890 , le Roi créait des orphelinats pour recueillir les enfants dont les parents avaient disparus dans la tourmente des razzias des esclavagistes arabisés.

Savez-vous que le 18/9/1896 , le Roi créait une commission de protection des  autochtones ?

Preuve que vous ne connaissez pas la matière que vous traitez , vous faites allusion à la Commission d’Enquête de 1904 . Vous en faites une commission internationale alors que c’est le Roi Léopold lui-même qui en décida ( commission de trois juristes un Belge ,un Suisse et un Italien). Cette Commission remit son rapport au Roi qui en tira les conséquences par une série de décrets . La Commission actât n’avoir recueilli aucune preuve de mains coupées ou autres sévices corporels sur ordre des agents de l’Etat ou d’autres Européens .Des historiens de grande réputation tels les professeurs Stengers, Ranieri ,Emerson ont abouti à la même conclusion . 

Vous vous apitoyez sur l’impôt en nature . C’est vrai que c’était un pis-aller , mais que faire là où il n’y a pas encore de numéraire ? Est-ce que ,chez-nous durant des siècles  l’impôt ne fut pas payé en blé ,en volailles, en prestations diverses ? Et pourtant il y avait les écus, les florins, les ducats et les sous. Aussi bien l’une des mesures prises par le Roi , à la lecture du rapport de la Commission , fut de hâter l’introduction du numéraire .Chose que l’on ne vous a pas dite c’est qu’une partie de l’impôt payé par les Congolais (impôt de capitation ) allait à la caisse de leur chefferie , comme chez nous les additionnels .
              
 Vous ne dites mot des deux graves fléaux qui accablèrent les débuts de la colonisation :la variole et la maladie du sommeil  fléaux qui firent des milliers de victimes .. Vous ignorez bien entendu les efforts financiers du Roi Léopold II qui paya de sa poche le déplacement de deux importants laboratoires anglais de Londres et de Liverpool au Congo pour y étudier la maladie du sommeil dont on ne connaissait pas grand-chose . Il offrit une récompense de 100.000 francs or ( environ 1.000.000 d’euros ) à celui qu trouverait le remède à cette maladie Il acheta de même des milliers de doses de vaccin contre la variole .

Notez que les soins médicaux étaient gratuits pour les autochtones et ce jusqu’en 1960 .

Après ?

Ce que vous dites à propos de la Donation Royale est bien sommaire ,il faut savoir qu’il s’agit d’une donation faite à la Belgique de biens immobiliers ( je vous signale que cette Donation existe toujours sous le statut d’institution publique de droit commun sous le contrôle du Ministre des Finances ) Elle représente tous les profits que fit le Roi par la vente des produits récoltés et ACHETES dans le Domaine de la Couronne  . Ces ventes permirent au Roi de renflouer ses ressources propres qu’il avait entièrement investies dans les premiers temps de la découverte du Congo et de rembourser les prêts que lui avait faits des banquiers ( Lambert , Brugman.Goffin ,etc) A sa mort le Roi Léopold n’avait que les 15 millions qu’il avait hérités de ses parents ainsi que l’atteste son testament .Comme dit plus haut , par une lettre adressée en 1900 au premier Ministre  De Smet de Nayer il donnait  tout le contenu de la Donation à la Belgique pour améliorer , entre autre son urbanisme ( le roi bâtisseur) . .
Quant à affirmer que ces ressources proviennent du pillage du Congo vous ignorez qu’il existait une législation en matière de récolte et de taxation au profit de l’état congolais . Si pillage il y a c’est à l’heure actuelle  qu’il se produit ( 33% du territoire congolais a été concédé par les gouvernements successifs ,  dans des conditions qui lèsent la R.D .C. de façon outrancière ) . Consultez les archives de radio Okapi pour vous en convaincre ..


Vous ne savez évidemment pas que les sociétés minières établies au Congo de Léopold II et de la Colonie ensuite , devaient remettre à l’Etat Congolais des actions privilégiées égales à 51% de leur capital  (vous savez , je suppose , ce qu’est une action privilégiée . Elle n’a qu’une valeur faciale théorique mais donne droit à des dividendes comme une action ordinaire)..

Est-ce du pillage ?

Madame Cornelis exagère fortement en parlant d’une « forte demande sociale en Europe et en Afrique  pour revisiter le passé colonial » . Cette demande émane dd certaines individualités souvent préorientées. Dans cet ordre d’idée , je rends hommage à la pondération de messiers Kabongo et Tsihbanda . 

Si vous devez encore faire « un papier » sur le Congo documentez-vous, chiffres à l’appui , et ne vous contentez pas de racontars de personnes non ou mal informées ou même intentionnellement médisantes . Je vous le souhaite pour le renon de Télé Moustique . Sans vouloir être catégorique ,il semble que vous avez prêté une oreille aux propos du Collectif Mémoires Coloniales ; Ce n’est pas la bonne source  .

 Veuillez croire , Monsieur , à mes sentiments distingués.

Lettre de Monsieur Lenain à télemoustique parus dans l'hebdomadaire.

www.moustique.be/19468/congo-belge-le-dernier-tabou
SiteLock
share this - partager le site - deel dit document


About Us | Contact | Privacy | Copyright | Agenda

Ook op het internet gelden de auteursrechten. Werken die auteursrechtelijk beschermd zijn, zoals tekeningen, foto's, muziek, film en software, mag u niet verspreiden via het internet zonder de uitdrukkelijke toestemming van de auteur.