Congo Belge

Son passé et évolution

Tirlemontois au Congo - Tienenaars in Kongo

UN CANULAR "OTRACO" D'IL Y A UN DEMI-SIECLE

FLASH-SOUVENIR!..

Au début de ma carrière à l'Otraco (mars I937) on riait encore beaucoup du canular monté par MR Belpaire et Vanendert. A l époque des faits , les précités devaient être respectivement Chef des Services Adninistratifs et Chef Conptable.

Le Capitaine d'Armenent était le Cdt Deblock, homme soucieux de sa respectabilité et très sensible aux honneurs. Il avait décidé d'inviter certains de ses proches collaborateur, dont Mr GRAFFE, à la réception qui donnait à l'occasion de sa conmunion solennelle de sa fille.

Mr GRAFFE était un honme très sociable, mais particulièrenent allergique aux "Mon Pères" il n'appréciait donc guère d'être associé à une manifestation motivée par fa religion catholique . Il jugea néannoins maladroit de décliner l'invitation et se mit en quête d'un cadeau approprié pour la communiante.

C'est ainsi qu' il fut aperçu dans les magasins de la PEK faisant l'achat d'un crucifix, ce qui, de la part d'un "bouffeur de curés" constitue un évènenent!

Ceci fut rapporté à MM.B et V,qui décidèrent en commun de l'exploiter au mieux.

Un bref scénario fut rapidement mis au point et, d'une voix qu'il fit la plus eccclésiastique possible M.V téléphona à M. . G: "

Ici la Nonciature! il nous revient que vous venez de faire "l'acquisition d'un objet de piété! Monseigneur en a,été informé "et il me prie de vous faire savoir qu'il est disposé à le bénir'" " denain natin à 11 heures! A denain,M.GRAFFE ! "

Ce dernier en avait le souffle coupé et sa prenière réaction fut de prendre ses collègues à témoin pour dénoncer ces gens d'église qui " nous espionnent!..sont au courant de nos moindres gestes ...se mêle de tout ! " etc.

L ' offre de la Nonciature l' enbarrassait néannoins beaucoup; car il était partagé entre, d'une part, son désir de ne point y réserver suite et, 'd'autre part,la nécessité de ménager l'a susceptibilité de son chef de service, le Cdt DEBLOCK. Ce dernier fut finalenent mis au courant et subodorant tout l'honneur qu'il y avait à être reçu à la Nonciature, tranche innédiatenent: " On ne peut refuser, d'ailleurs j' acompagnerai !"


C'est ainsi que,le lendenain matin les protagonistes du coup et ceux qui avaieent été mis au courant contenplèrent, l'oeuil goguenard, le départ de nos deux héros en grande tenue: M.GRAFFE inpeccablement habillé à la dernière mode ...de l''Etat Indépendant du Congo (I),tandis que 7e Cdt DEBLOCK ' dans son plus beau uniforme et arborant ses nonbreuses décorations, s'était conposé un personnage tout de dignité, parfaitenent conscient du grand honneur qui lui était échu. Parmi les spectateurs rigolards, les renarques fusaient:
"J e voudrais voir la tête qu' ils vont tirer quand, à la nonciature"
" ils vont réaliser qu'on les à possédés " ou encore
" C'est particulièrenent le Cdt qui va roter sec et il ne fera pas bon d'être dans son chemin quand il reviendra ! " etc

Des que ce retour fut signalé, il se fit un grand silance: le calme avant la tempête, chacun épiant les premiers éclas, les premières manifestation de colère.

En vain, car il n'arriv rien. Au grand étonnement de tous et peut être à la déception de certains. Le Commendant et son colloborateur avaient même l'air détendu.

Que c'était- il donc passé ?

Il a fallut tout un temp pour pouvoir, à l'issue d'une enquête habile et discrète reconstituer les faits.

A leur arrivée à la nonciature MM, Deblock et Graffe s'étonnèrent de ne pas être attendus, de devoir exposer l'objet de leur visite et de s'entendre répondre par le secrétaire je ne suis pas au courant, je vais m'informer

Leur anxiété ne fut heureusement pas de longue durée, car bientôt, le secretaire vint les rassurer par un large "Monseigneur vous attend !"

Très diplomate, le nonce eut quelques paroles aimable pous bénit le crucifix sans formuler la moindre remarque.

AWE Bruxelles

Paru dans le bulletin de l'OTRACO le 15-03-86 n° 28


(I ) c. à. d. casque" à la Stanley" ,tunique très ajustée 'pantalon bouffant serré aux chevilles et maintenu par une large ceinture rouge. M. GRAFFE est resté fidèle à cette tenue jusqu,à la fin de sa carriêre soit après la guerre 1940-I945.