Edmond Hanssens 1843-1884

Cpt. au 11° de ligne lorsqu’il offre ses services au Comité d'Études du Haut-Congo en 1881

Edmond Hanssens

Photo museum Trier  

Edmond Hanssens (Capitaine Hanssens), (1843-1884), a exploré le bassin du Congo et découvert le fleuve Ubangi. En automne 1882 il explore le Haut Congo et y établit l’autorité de l’Association internationale africaine. Il signe des traités avec différents chefs dont Gobila, le chef des Bayanzi. Ces traités ont un caractère de suzeraineté et de commerce. Ils donnent le droit d’occuper des terres. Plus tard, ces traités seront internationalement reconnus et leur validité servira de base à l’établissement des frontières coloniales dans cette région de l’Afrique. Il fonde les postes de Bolobo (le 10 novembre 1882), Kwamouth (embouchure du Kasaï) et Irebi (Embouchure de l’Ubangi) sur leSes explorations

Il existe un manuscrit du bras droit de Stanley, de Edmond Hanssens. Intitulé Voyages Haut Congo, cet ensemble comprend deux volumes : 1. « 24 mars – 3 juillet 1884 » et 2. « 4 juillet – 6 août 1884 », soit un total de 81 feuillets couverts de l’écriture minuscule à l’encre noire du capitaine et agrémentés de croquis, plans et cartes. Cet autographe, en assez bon état pour un document conservé en Afrique, porte une estimation de 3-5.000 euros et devrait intéresser bien des spécialistes de l’histoire du Congo, de sa découverte et de la colonisation. (ceci a été vendu a brxl en septembre 2015) heureux celuis qui a pu acheter ceci.

1° exploration
Il explore le Haut Congo en compagnie du sous-lieutenant Eugène Janssens, d’un éclaireur Bayanzi et de 24 Zanzibarites sur une allège à fond plat baptisée « l’Éclaireur ».
Du 17 au 23 octobre 1882 il est à Msuata où il retrouve Janssens.
24 octobre : Embouchure du Koango.
27 octobre : Tchoumbiri.
Du 30 octobre au 27 décembre 1882: Bolobo, le 10 novembre création du poste pris en charge le 25/12 par Orban.
27 décembre : Retour vers Msuata, création du poste de Kwarmouth (embouchure du fleuve Koango ou Kasaï) pris en charge par le lieutenant Pagels.
1er janvier 1883 : Msuata.
2 janvier 1883 : retour à Léopoldville.
18 janvier : départ pour Manyanga-nord où il se trouve le 26 janvier.

2° exploration
Stanley charge le capitaine Hanssens de repérer une voie pouvant rattacher Stephanieville (aujourd’hui : Loudima) aux stations du Bas Congo par une voie (route ou chemin de fer) qui devra être établie en dehors du territoire sous la domination française de de Brazza. Il est le seul européen de l’expédition d’une trentaine d’hommes.
23 février 1883 : Manyanga-nord.
12 mars : Oumbi.
21 mars : Moukaïé.
Du 2 au 7 avril : Kindamba sur les rives méridionales du Niari.
Du 8 au 13 avril : Stephanieville poste commandé par Destrain.
Du 13 au 17 avril : trajet en partie en pirogue de Stephanieville vers Kindamba.
Du 17 au 18 avril : Kindamba
Du 26(?) avril au 2 mai : Kimbedi – Traité avec le roi Loubanda et achat de terrains en vue de la création du poste qu’il nomme Philippeville. Il y laisse 3 de ses hommes en garnison.
10 mai : arrivée dans une région montagneuse après 1 semaine de marche dans des marécages.
Du 13 au 14 mai : Moumpanga (aux pieds duquel se trouvent les sources de l’Edwin-Arnold.
17 mai : Nganda. Combat contre les Babouenndé à la suite d'une rencontre qui a mal tourné. Hanssens est blessé au pied.
20 mai 1883 : retour à Manyanga-nord.

3° exploration
Il assure la maitrise de l'A.I.A. entre les Stanley falls et la station de l'Équateur.
7 février 1884: Manyanga nord.
15 février : Léopoldville
24 mars 1884 : départ de l’expédition en compagnie de Amelot, Wester (Suédois) et du pharmacien Courtois avec une flottille formée des vapeurs l’ « En avant », le « Royal », l’ « Association internationale Africaine » et de deux baleinières dont l’ « Éclaireur » manœuvrés par Nichols (Anglais), Dress (Allemand), Guérin (Français) et une cinquantaine d’hommes d’équipage indigènes.
26 mars : Kimpoko
Du 26 au 27 mars : baie de Nyamboua : Msuata
30 mars : Pointe de Ganchu – rencontre avec Pierre Savorgnan de Brazza.
30 mars : embouchure de la Lawson.
Du 3 au 4 avril : Bolobo.
Du 5 au 6 avril : M’bossi, Ikoutou (traité)
9 avril : Loukolèla
Du 9 au 10 avril : Ngombé – création d’un poste.
17 avril : Équateur station. Vangèle, chef de poste, est embarqué. Retour à Ngombé
20 avril 1884 : Début de l’exploration du district de l’Oubangui. Après 3 jours de recherche au milieu d’un dédale d’iles ils trouvent l’embouchure du fleuve dont Hanssens soupçonnait l'existence. Hanssens et Vangéle (et peut-être aussi Courtois et Amelot d’après certaines sources) sont les premiers blancs à entrer dans L’Ubangi (appelée par les indigènes Mboundgou et par Stanley Mbanghi) sur le vapeur « En avant ». Ils pénètrent dans la capitale du district Oubangui le jour de la noce du chef des Oubangui avec sa huitième épouse. Le chef des Oubangui (Mkoko) met son peuple et son territoire sous la protection des Belges (traité). Ce traité a permis aux Belges d’étendre leur future colonie sur une importante zone entre le Congo et l’Ubangi. La frontière entre les colonies françaises et belge sera matérialisée par l’Ubangi. (La chronologie de la découverte de l’Ubangi présentée ici date de 1886 et est assez vague, Léopold II ayant gardé la découverte secrète.)
Équateur station jusqu’au 26 avril.
Divers villages de l’Ouranga (traités).
Du 3 au 12 mai 1884: Iboko capitale du district des Bangala – traité avec le chef Matamwiké et création du poste de Bangala après de difficiles négociations. Hanssens laisse le commandement de la station à Camille Coquilhat.

SiteLock
share this - partager le site - deel dit document


About Us | Contact | Privacy | Copyright | Agenda

Ook op het internet gelden de auteursrechten. Werken die auteursrechtelijk beschermd zijn, zoals tekeningen, foto's, muziek, film en software, mag u niet verspreiden via het internet zonder de uitdrukkelijke toestemming van de auteur.