photos
Contact Stig von Bayer :

Website: www.fredsbaskerforlaget.se
Tel : 0046 708 187788
e-Mail: Stig von Bayer
Here some pictures taken by Gunnar Trond, mainly from Army museum 18th april and at S1 Enköping.
All the best Stig.

Parcourir les photos de l'inauguration d'une exposition sur le Congo
à Stockholm le 18-04-2008

Le général Håkan Syrén, commandant en chef des forces armées royales de Suède
a recu un exemplaire du livre sur les aventures de Stig von Bayer au Congo.

Here some pictures taken by Gunnar Trond, mainly from Army museum 18th april and at S1 Enköping. All the best Stig.

Svenk FN Officer bland kannibaler och minor - Congo 1949-1964

 L’infrastructure, payée en grande partie avec les impôts des sociétés COTONCO et HUILCO versés à l’état colonial, était mise en chantier par l’ingénieur HANSSON, surnommé « Bwana Kikwenda », ou celui qui cours toujours tout droit. La participation des chefs de tribus au projet était entièrement acquise car ils fournissaient des travailleurs et bénéficiait en retour des bienfaits de la civilisation.
Le Paysannat indigène construisait ensuite des dispensaires, des écoles primaires et creusait des puits d'eau dans chaque village. L’ingénieur HANSSON étudiait le tracé des nouvelles routes à travers monts et vaux. Il en discutait avec les représentants de l’administration et les chefs de tribus qui croyaient la construction impossible à cause des difficultés du terrain.
Stig von Bayer suivait son beau-père dans ses déplacements et il vécut une jeunesse pleine d’aventures au Maniéma.
Il étudiait à Bukavu, mais à chaque vacance, son occupation préférée était de partir à la chasse avec un guide congolais. Malheureusement, le virus de la politique, qui s’empara du Kivu vers le fin de 1959, remit tout en question et les travaux furent suspendus à cause de l’insécurité.
L’usage de la drogue s’était répandu parmi les ouvriers indigènes qui devenaient violents et Elisabeth, l'épouse de l’ingénieur HANSSON, fut obligée d’envoyer sa fille Franciska en Suède, car plusieurs Congolais voulaient l'acheter, alors qu’elle n’avait que huit ans.
Comme elle refusait énergiquement, ils lui disaient qu'après l'indépendance, ils viendraient la prendre pour rien.
Lors de l’indépendance, Stig von Bayer faisait son service militaire en Suède comme officier et il revint naturellement au Congo en octobre 1960 dans les rangs des casques bleus suédois.

Sa connaissance des langues indigènes le désigna comme officier auprès des Irlandais de l’ONU à Goma, puis à Albertville.
Il vécut une existence pleine de dangers durant la période de la rébellion Balubakat.
En septembre 1961, il était au QG/ONUC  à Elisabethville et participa aux combats contre la Gendarmerie Katangaise en risquant plusieurs fois sa peau.
Il eut l’occasion de sauver la vie de quelques Belges menacés par les Baluba dans le quartier Bel Air à Elisabethville.
En 1962, il fut muté à Kamina Base et entretint d’excellentes relations avec le grand chef Kasongo Niembo.
En 1964, il fut envoyé à Luluabourg et participa aux opérations de sauvetage au Kwilu (voir l'article).
On le retrouve ensuite à Bukavu où il participa à l’évacuation de missionnaires suédois en juin 1964.

Il poursuivit sa carrière au sein de l’ONU à Chypre et fut envoyé ensuite en mission au VietNam, en Ethiopie et au Soudan.

A voir :
Les photos du vernissage du musé de l'armé à Stockholm
Les photo de Stig von Bayer dans l'operation au Kwilu .

Les retrouvaille en

 

Info

Ook op het internet gelden de auteursrechten. Werken die auteursrechtelijk beschermd zijn, zoals tekeningen, foto's, muziek, film en software, mag u niet verspreiden via het internet zonder de uitdrukkelijke toestemming van de auteur.
Een auteur van een programma kan de namaker van zijn werk strafrechtelijk laten vervolgen, maar dat kan alleen als het namaken kwaadwillig of bedrieglijk is gebeurd. Niet alleen de namaker is strafbaar, ook wie namaakprogramma's voor handelsdoeleinden verkoopt, in voorraad heeft voor verkoop of invoert in België, overtreedt het auteursrecht.
Delcol Martine