Des bâtisseurs aux contempteurs du Congo Belge

auteur, André Bernard Ergo

Les livres sur les tabous de la colonie persistent encore à ce jours.

L'odyssée coloniale

Des bâtisseurs aux contempteurs du Congo BelgeL'odyssée coloniale Au moment ou l'actualité du Congo passe la revue des médias, et que les congolais vivent encore depuis l'indépendance dans des circonstances assez pénibles comme la guerre et la pauvreté, les livres sur les tabous de la colonie persistent encore à ce jours.

Auteur: André-Bernard Ergo Edition: l'Harmattan, 5-7 rue de l'école Polytechnique F-75005 Paris
Prix: 25 €
ISBN: 2-7475-8502-6
310 pages

André Bernard Ergo est ingénieurs en agronomie des régions chaudes de 1963-1966.

Il a oeuvré au département de recherches des Plantations Lever-Congo et ensuite à la PAMOL-Cameroun jusquant 1971. Puis il a été conseiller scientifique au Centre d’informatique appliqué au Développement et à l’Agronomie Tropicale (CIDAT-Tervuren).

Le sourire du peuple congolais était chanté par tous ceux qui visitaient le Congo belge. Ce Congo immense qui avait été construit par les Congolais eux-mêmes avec l'aide d'une poignée d'expatriés qui les guidaient d'une main tutélaire et prudente, parce que le défi était presque déraisonnable de vouloir, en un court laps de temps, faire passer tous ces peuples de l’age du fer è celui de l'atome. II avait été construit en marge des methodes classiques de colonisation malgré les diatribes des uns et les coups fourrés des autres. Mais il était devenu trop riche pour ne pas attirer les convoitises et trop beau pour ne pas attiser les envies. Le rêve de la Belgique était de créer, au centre de l'Afrique, un pays généreux que les peuples bantous, fondus dans l'ardeur belge, auraient géré eux-mêmes, au fur et à mesure de la fossilisation de l'oeuvre coloniale. Les grands pays sont venus, la main sur Ie portefeuille, la Bible ou Le Capita! sous Ie bras, la dynamite dans les poches et la salive écumante de promesses. Le Congo fut virosé; Ie sourire a disparu. Et pourtant, tout est la pour qu'il renaisse. Mais il faut lui donner des modèles positifs. Ce que ce peuple avait fait hier, il peut le refaire demain pour autant que l'ardeur nouvelle soit altière, de la même veine et de la même nature que l’ancienne.

SiteLock
share this - partager le site - deel dit document


About Us | Contact | Privacy | Copyright | Agenda

Ook op het internet gelden de auteursrechten. Werken die auteursrechtelijk beschermd zijn, zoals tekeningen, foto's, muziek, film en software, mag u niet verspreiden via het internet zonder de uitdrukkelijke toestemming van de auteur.